Pressezeitung la Dépêche du Midi und le Parisien Aujourd'hui en France , schrieb einen Artikel auf dem Campingplatz Gabinelle , neben Sérignan in Okzitanisch CampingPlatze.

Camping Gabinelle, Camping in der Nähe von Sérignan: Aerobic-Animationen
Camping Gabinelle, Camping in der Nähe von Valras: Mobilheime Vermietung von Bengali
Camping Gabinelle, Camping in der Nähe von Béziers: Teensection Animationen

La Gabinelle
Vu dans la PRESSE

PRESSE

Fidèles à La Gabinelle

La Dépêche du Midi

A La Gabinelle de Sauvian entre Valras-Plage et Béziers (Hérault), la mixité sociale se travaille au quotidien pendant tout l'été. Du boulodrome au bar, de la piscine aux repas spectacle.

Malgré le mouvement perpétuel des départs et des arrivées, les vacanciers de cette même tribu donnent le sentiment de tous se connaître. Les règles de vie y sont gravées dans le marbre du bon sens. "Ici? On peut se reposer, dormir tard. Le matin, tout le monde respecte le silence. Par exemple, les jeunes se mettent à part pour ne pas gêner " explique Thierry Boyer, artisan boucher de Castelginest (Haute-Garonne) qui pendant l'année se lève chaque matin à 5 h et apprécie ce temps béni de la grasse matinée. Pour sa famille, voici des années, il a investi dans un mobil-home posé sur emplacement loué 1 700 € la saison.

Le dimanche, c'est moules gratuites pour tous.

Au bout de trois semaines, ses beaux-parents ont pris le relais et leurs deux filles poursuivront leurs vacances en bord de mer. "Hors des espaces de grande consommation de vacances, nous fidélisons notre clientèle sur ce concept familial. Nous sommes très proches du client. Tous nos employées sont recrutés sur ce critère", explique Robert Cros, le patron et gestionnaire de toutes les urgences si possible en temps réel. À l'instant, c'est la serrure d'un mobil-home qui ne ferme plus. Là, devant ses yeux, c'est une petite néerlandaise dont le vélo a terminé sa course contre la paroi du podium. Robert peaufine son dispositif "lien social". Deux fois par semaine, c'est repas spectacle pour toutes les bourses ; entre 10 et 12,50 € par personne.
Ce soir le thème c'est Edith Piaf.
Le dimanche ? C'est opération moules gratuites pour les nouveaux arrivants.

En fait, pour tout le monde. "Ainsi, les vacanciers apprennent-ils à se connaître rapidement, surtout quand ils viennent du même département", poursuit Robert. "Pour moi, La Gabinelle, c'est un coup de cœur. Je suis arrivé ici par hasard. Et on revient chaque année. Mon fils aussi. Ici c'est le paradis pour les enfants en liberté. Ils sont en sécurité. Et comme les tarifs sont peu élevés, on peut rester plus longtemps", apprécie Alain, commercial chez Renault, à Muret (Haute-Garonne), qui réserve cinq semaines depuis 2003. Pour une caravane et quatre personnes, il paie 1000 €.
"Et c'est beaucoup plus tranquille que dans les campings du bord de plage",apprécie-t-il.

Qu'importe, la mer est à 15 minutes et la piscine a été refaite. Alors on peut retourner au bar pour rencontrer Rose, Eric et Sabastien, Lillois en addiction pour La Gabinelle "On attend ce moment pendant toute l'année", explique Rose qui a connu La Gabinelle avec ses parents. Depuis, elle perpétue juillet à Sauvian. Comme un port d'attache.

Une Affaire de Famille

Lorsqu'il parle de la naissance de ce camping le regard de Robert Cros se voile un peu. La Gabinelle avait été créé en 1982 par son père, Emile Cros, décédé depuis.
Avec Nathalie, son épouse, Robert, cadre de banque par ailleurs, a repris l'établissement en 2000. En pleine saison, La Gabinelle est un village de 750 personnes pour 195 emplacements. 25% de la clientèle séjourne deux mois.
L'établissement emploie quinze personnes. Il est considéré comme l'un des moins chers du littoral : 19 € la nuit pour deux personnes sous la tente. Tél. 04.67.39.50.87.


Christian Goutorbe | La Dépêche du Midi le 6 août 2011

Claude et Josette ont opté pour le camping

Le Parisien - Aujourd'hui en France

A la Gabinelle, le camping de Sauvian, à mi-distance de la plage et de Béziers (Hérault), Claude et Josette Millot, originaires de Bourg-de-Péage (Drôme), ont entamé un nouveau cycle de vacances. Après avoir sillonné ces dernières années la France en camping-car, ils ont cet été investi dans une caravane d’occasion pour quinze jours dans l’ambiance familiale de cet établissement qui, malgré des tarifs low-cost, affiche tout de même fièrement ses 3 étoiles.

« C’est de loin beaucoup plus convivial que le camping-car où l’on ne connaît personne, car chaque matin on se réveille dans un nouvel endroit. Ici, il n’y a pas cette indifférence générale. On se connaît tous. Notre petite-fille Tya, 7 ans et demi, a ses copines. On n’arrive pas à la coucher le soir », raconte Josette, retraitée.
Pour les Millot, l’idée était de changer de leurs vacances habituelles, mais aussi de faire des économies.

« En plus de l’ambiance, ce camping n’est pas cher du tout. C’est même beaucoup moins coûteux que le camping-car, dont il faut payer l’entretien et le carburant. Ici, c’est 19 € la nuit pour deux personnes, calcule Claude, 63 ans, ouvrier à la retraite. Il faut ajouter 2,50 € pour la fillette et 3 € de plus pour l’électricité. Les prix pratiqués sont très raisonnables et, le soir, les animations sont très sympas. Ici, on ne s’ennuie pas.»,

« Pendant les vacances, les gens veulent ce qu’ils n’ont pas dans leur vie professionnelle : être reconnus, estimés, chouchoutés. Nous pratiquons des prix très doux, car nous avons une clientèle familiale. Nous appliquons la même politique de tarif avec les consommations au bar qui reste l’un des points stratégiques de la Gabinelle. Ici, le pastis est à 1,50 €, la pression à 2 €. Dans certains cafés de stations voisines, c’est 6 €.

Aujourd’hui plus que jamais, en vacances, les gens recherchent un bon rapport qualité-prix, une ambiance familiale et de la sécurité. Et comme nous sommes au cœur même du village, les campeurs vont faire leurs courses dans les commerces », explique Robert Cros, qui exploite depuis onze ans ce camping de 196 emplacements, situé à cinq minutes à peine des grandes plages de Sérignan et de Valras.

Pour entretenir l’ambiance au sein même du camping, il multiplie les événements festifs à petit prix. Le mercredi soir, la soirée cabaret est à 8 €, repas compris (4 € pour les enfants), avec paella au feu de bois, quart de vin et dessert, plus animation.
Difficile de faire mieux pour le budget de ses clients !


Claude Massonnet | Le Parisien "Aujourd'hui en France" le 25 juillet 2010.